Breizh Conseil, Chambre Professionnelle du Conseil en Bretagne

 
 
 
 
 
 
 > Nous consulter > Une démarche de professionnalisme
 

Une démarche de professionnalisme

Le professionnalisme des membres de Breizh Conseil : Diagnostic SOCRATE    

 

  • Pourquoi un outil d'autodiagnostic ?
  • Quelles dimensions sont abordées ?
  • Quelle exploitation collective ?
  • Pourquoi le nom "Socrate" ?


Pourquoi ?

 

 

 

Partant du constat qu'il n'existe ni une définition unique ni une mesure universellement acceptable du professionnalisme du consultant, un groupe projet de Breizh Conseil, créé à la demande du conseil d'administration, a élaboré un OUTIL d'autodiagnostic à destination de ses membres, dont les principales ambitions sont :

 

 

 

  • d'identifier les composantes du professionnalisme que chacun devrait reconnaître,
  • de permettre à chacun de repérer pour lui-même ses points forts et ses axes de progrès,
  • de faciliter la conduite de l'autodiagnostic avec l'aide d'un confrère pour approfondir questionnements et réponses authentiques (démarche recommandée par Breizh Conseil),
  • de mutualiser les principaux enseignements, afin de proposer des actions collectives d'amélioration (formations internes, coformations...)

 

 

Cet outil  n'est donc pas à usage unique, bien au contraire, chaque consultant sera invité à réitérer périodiquement son autodiagnostic pour identifier les changements dans la perception de son activité, et construire un plan de progrès personnel dans la durée.


Quelles dimensions sont abordées dans ce diagnostic ?

Les cinq grands chapitres suivants sont abordés, chaque thème est découpé en 2 à 7 rubriques, soit en tout environ 250 questions pour faire le point.



Par exemple, le premier volet "Je professionnalise ma démarche commerciale" inclut :

1.1    J'ai une stratégie commerciale claire  [...]

1.4    J'ai des outils d'évaluation de mon efficacité commerciale

Et chaque point fait l'objet de plusieurs questions, demandant un positionnement entre 0 et 5 ; extrait :



Autre exemple, la conduite de mission :



Quelle exploitation collective ?

 

 

 

Le détail de l'autodiagnostic n'est pas public, mais le membre de Breizh Conseil doit s'engager à réaliser son autodiagnostic et partager avec les autres membres au moins une vue synthétique de ses "scores" par rubrique, ainsi qu'un résumé de ce qui lui semble important. Cette  mise en commun a pour but d'identifier les actions collectives prioritaires, et a minima inciter au dialogue, au partage d'expérience.

 

 

 

En conclusion, nous pouvons dire qu'il s'agit d'inciter chacun à mieux se connaître dans ses pratiques professionnelles (et parfois ses motivations personnelles), et de donner aux membres de Breizh Conseil des occasions supplémentaires d'échanger sur nos pratiques, afin de progresser ensemble...


Pourquoi le nom "SOCRATE" ?

 

Il ne s'agit pas de l'un de ces acronymes dont sont friands les ingénieurs, il s'agit uniquement d'une référence au philosophe grec qui nous recommandait "Connais-toi toi-même !" et affirmait, simultanément, "Nul n'est méchant volontairement".

C'est en souvenir de Socrate qu'aujourd'hui nous croyons qu'on ne peut améliorer que ce que l'on sait mesurer. Voilà pourquoi nous avons baptisé Socrate notre outil d'autodiagnostic.

 
Dernière modification : 16/09/2014